Les listes FG/MRC ont obtenus autour de 7% dans tous les six cantons,
nmais l'expérience était trop limitée( 33 cantons en Gironde) pour
entrainer une signification quelquonque. C'est a peu prés la moyenne du FG
de gauche départemental. Mais il ya de grosses variations selon les cantons.
Les communistes perdent leur trois sortants à cause de la modification des
tracés mais y obtiennent de bons scores( 20% a Langon par exemple...)
En fait ces candidatures nous ont permis d'exister ...un peu, dans le
paysage politique girondin.
C'est tout, mais c'est déjà pas mal. Globalement le résultat est assez surréaliste car la gauche a 40%
est a un étiage très,
très bas puisque toutes les droites confondues font 60%. Mais de manière assez exceptionnelle la droite est divisée en deux fois 30%
(moitié FN ,moitie UMP/UDI) ce qui permet au PS avec l'éventuel soutient
du FG de gagner a 35/40% tous les cantons ou en tout cas la majorité
d'entre eux ??????
Le Problème pour le Front de gauche et alliés c'est de se positionner
pour le second tour en tenant compte que de nombreux militants/électeurs
voire candidats ne se sentent pas très motivés pour apporter leurs voix
aux candidats PS ,sans projets communs et sans accord électoral solide
qui soit négociable tant à l'échelon d épartemental, régional ou national.1)
Patrick Nivet
1° Franchement sur le plan personnel je ne suis pas très à l'aise......d'autant
que parallèlement la crise budgétaire fragilise les politiques territoriales voir
les remet carrément en cause....