C’est la tradition, je vous offre bien volontiers les miens au départ d’une année électorale qui verra se succéder les élections municipales, européennes et sénatoriales (en tout cas en Gironde)

 

Comme vous avez pu en juger, notre économie stagne avec un chômage de masse, que le Président de la République et son gouvernement n’arrivent qu’à grand peine à contenir sans pouvoir inverser significativement les courbes qui traduisent son évolution.

 

Le traitement social est certes un bon pansement, « l’achetons Français » d’Arnaud de Montebourg est certes un excellent slogan, mais les plaies de notre économie restent béantes, la désindustrialisation de notre pays s’affirme chaque année davantage. L’euro fort n’est remis en cause par aucune force politique significative, il continue à creuser le puits dans lequel notre pays s’enfonce

 

Il reste quelques points forts qui nous maintiennent dans le haut du tableau de l’économie mondiale mais pour combien de temps ?

Nous pourrions passer de la cinquième place à la huitième d’ici quatre ans, et à la treizième d’ici à 2028 (Le Monde 3 janvier 2014)

 

Dans ce contexte pour le moins préoccupant, nous essaierons(Le MRC) d’être présents d’abord aux élections municipales en mars, le plus souvent sur des listes d’union à gauche (Libourne, Castillon, Sainte Foy La Grande…), parfois aussi en animant des listes indépendantes « divers gauche »

 

A Libourne nous sommes aux côtés de Philippe Buisson pour défendre l’excellent bilan des précédents mandats, dont nous nous sentons comptables, et proposer de travailler à une ville solidaire, attractive tant par son développement économique que par sa qualité de vie.

 

L’élection européenne nous verra probablement afficher des listes dans les huit grandes régions de France, pour affirmer notre volonté d’une « Autre Europe » confédérale, qui respecte les Nations, fondement de la démocratie ,moins pesante, moins dirigiste, moins libérale, davantage protectrice mais plus ouverte aux projets en commun, et surtout qui tienne compte de l’histoire et des réalités différentes des pays européens grâce a un retour aux monnaies nationales rattachées à une monnaie étalon commun que pourrait rester l’Euro.

Retrouver une marge de manœuvre monétaire est nécessaire pour éviter que la « compétitivité » au-delà de la qualité des produits ne repose que sur les remises en question sociales.

 

Les élections sénatoriales dépendront pour beaucoup du résultat des élections municipales qui, au bout du compte constitueront le rendez-vous essentiel de cette année 2014, auquel nous vous convions en vous souhaitant une année heureuse et utile.

 

Patrick Nivet (Conseiller Municipal de Libourne (MRC)